03 mars 2007

Immortelle émotion

agnes+

+

A Agnès(s)

+

"Je regardais la dame; seule dans la piscine, immergée jusqu'à la taille, elle fixait le jeune maître nageur [...]. Ecoutant ses ordres, elle prit appui sur le rebord de la piscine pour inspirer et expirer à fond. Elle le fit avec sérieux, avec zèle [...]. Je la regardais, fasciné. Son comique poignant me captivait, mais quelqu'un m'adressa la parole et détourna mon attention. Peu après, Quand je voulu me remettre à l'observer, la leçon était finie. Elle s'en allait en maillot le long de la piscine et quand elle eut dépassé le maître nageur de quatre ou cinq mètres, elle tourna la tête vers lui, sourit, et fit un signe de la main. Mon coeur se serra. Ce sourire, ce geste étaient d'une femme de vingt ans! Sa main s'était envolée avec une ravissante légereté. Comme si, par jeu, elle avait lancé à son amant un ballon multicolore. Ce sourire et ce geste étaient pleins de charme, tandis que le visage et le corps n'en avaient plus. [...] En tout cas, au moment où elle se retourna, de son âge elle ne savait rien. Grâce à ce geste, en l'espace d'une seconde, une essence de son charme, qui ne dépendait pas du temps, se dévoila et m'éblouit. J'étais étrangement ému. Et le mot Agnès surgit dans mon esprit. Agnès. Jamais je n'ai connu de femme portant ce nom."


Milan Kundera
Extrait de L'immortalité

+

Posté par lindarequiem à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Immortelle émotion

Nouveau commentaire